La Faculté des Sciences Juridiques, économiques et Sociale d'El Jadida organise son Open-Day

Lopinion 01

" Ensemble pour développer l’employabilité, promouvoir l’innovation et améliorer la performance ",

thème de la 1ère édition

photo 01 red

Par Mohamed LOKHNATI (El Jadida le 4 Avril 2019)

La Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales d'El-Jadida (FSJES) a organisé mercredi sous le thème: «Ensemble pour développer l’employabilité, promouvoir l’innovation et améliorer la performance » la première édition de l'Open-Day. Cet événement s’inscrit dans le cadre des orientations royales qui placent les questions de la jeunesse au cœur du nouveau modèle de développement, afin de trouver les meilleurs mécanismes de leur insertion socio-professionnelle via l’ouverture des établissements de formation sur leur environnement socio-juridico-économiques (discours royal à l’occasion du 65e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, Août 2018). Il s’affiche ainsi en parfaite harmonie aussi bien avec les axes de la vision stratégique de la réforme 2015-2030 que ceux du plan d’action du ministère 2017-2022. La FSJESJ exprime ainsi sa ferme détermination de contribuer au développement de la ville d’El Jadida et de tout le Maroc, ainsi que sa volonté de pousser encore plus loin une réflexion collective sur son rôle, sa mission et ses actions en tant que vecteur de progrès.

Espérant que cet espace d'échange et de partage soit un rendez vous annuel, pour réfléchir ensemble sur les actions à mener et les mécanismes à mettre en place, à même de faciliter l'insertion des lauréats de l'Université dans la vie active, stimuler chez eux l'esprit d'entreprendre et adapter leur profil par rapport au marché de l'emploi, Mohamed Sahabi, vice président de l'Université Chouaib Doukkali, a indiqué que l'objectif de la première édition de cet Open-Day, est de présenter les différentes formations de la FSJES, à savoir les formations initiale et continue, promouvoir l'interaction de la FSJES avec son environnement socio-juridico-économiques pour l'instauration d'un véritable dialogue innovant en matière des formations offertes, mais aussi l'organisation des visites d’entreprises pour les étudiants, la facilitation de l’accès aux stages voir même leur insertion socioprofessionnelle et la création d’un cluster entre les entreprise et l'Association-FSJES.

Prenant la parole, le doyen de la FSJES, Khalil Benkhoja, a pour sa part souligné que la FSJES ouvre ses portes d'abord pour se mieux se faire connaitre. L'Open-Day, poursuit-il, est une opportunité de rencontre et d'échange avec l'entreprise riche d'expérience, où prolifère des cas pratiques pour les académiciens et pour les étudiants qui profitent des stages d'embauche ou de pré-embauche et qui faciliteront l'insertion des lauréats de la FSJES. L'Open-Day est le milieu propice d'affrontements d’idées et d'échange dans le but d'être complémentaire dans l'approche de l'information, pour bénéficier en retour de l'expérience des industriels, des économistes et des juristes. C'est aussi pour hisser et renforcer le relationnel entre les acteurs de formation et des acteurs de travail. Ceci dans le seul but d'atteindre l'adéquation entre la formation et le milieu de travail, la réussite du système universitaire, la meilleure insertion des lauréats et le développement du secteur économique par la création des richesses.

Enchaînant le débat, le batônnier du barreau d'El Jadida, a indiqué que la participation de l'Ordre des Avocats aux assises de cet Open-Day, s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du partenariat entériné avec la FSJES, ajoutant que l'ouverture de la faculté sur son environnement économique et juridique est une initiative louable, parcequ’elle s'impactera positivement sur la réaction de tous les partenaires, vers une synergie en terme de réflexions et d'interactions, qui ne peut devait-il précisé, qu'aboutir à la réalisation de la thématique de la première édition de cet Open-Day.

Par ailleurs estime la représentante du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), l'insertion des jeunes dans le développement régional ne peut se faire que par une insertion par l'emploi et entrepreneuriat, mais via l'éducation, l'information et aussi la préparation des lieux d'emploi. Aujourd'hui, poursuit-elle, comment penser cette employabilité, et comment arriver à l'objectif voulu, qui est de créer plus d'emploi. Il faut renforcer l'architecture institutionnelle de gouvernance de l'emploi à travers notamment, la mise en place d'un conseil national de la promotion de l'emploi et des conseils régionaux conçus comme des espaces de mobilisation et de pilotage de la politique de l'emploi des jeunes, la révision des missions de l'ANAPEC pour lui permettre de jouer un rôle de pôle national et régional d'emploi et d'agent d’exécution déconcentré en partenariat avec des acteurs privés ou associatifs et renforcer ses services d'intermédiation sur le marché du travail, etc, conclu la représente du CESE.

S'exprimant à cette occasion, la représentante de la délégation provinciale du ministère de l'Industrie et du Commerce d'El Jadida, a rappelé que le taux du chômage au Maroc est passé entre le premier trimestre 2016 et celui de 2017 de 10,4% à 10,7%. Il s'agit selon elle du taux de chômage les plus élevés, touchant des jeunes âgés entre 15 à 24 ans, soit 25% ce qui est énorme. Parmi les raisons invoquées, explique t-elle, certains experts avancent entre autres, l’inadéquation entre les programmes de formation et les besoins du marché du travail, le manque de vraies opportunités d'emploi, le manque d'intégration régionale, etc. Cependant, a t-elle fait savoir, il convient de noter toutefois qu'au Maroc des efforts très importants ont été déployés, notamment à travers l'élargissement et la diversification de l'offre des établissements universitaires et l'enrichissement du contenu qui va au delà du volet théorique, voire même pratique, à travers l’intégration professionnelle, mais qui vise à initier des prémices pour le développement des compétences entrepreneuriales vers l'auto-l'emploi, etc...

photo 02 red

La séance d'ouverture a été couronnée par une visite aux stands et la signature de plusieurs conventions bilatérales avec la FSJES. Ces partenariats permettront de légiférer et pérenniser les relations avec les milieux des affaires et le milieu juridique et traduisent l'engagement des partenaires à tisser des relations d'échange prometteuses avec la FSJES, affirme Khalil Benkhoja, doyen de la FSJES

Le reste du programme concocté par les organisateurs, s'articule autour des tables rondes, mais aussi sur des ateliers animés par des experts, portant notamment sur: Le développement des soft-skills Atelier; La prise de parole en public en s’appuyant sur des techniques de la PNL; L’Enthousiasme dans la recherche d’emploi; L'Entretien d’embauche et la négociation du contrat de travail; Les techniques de recherche d’emploi; L’entrepreneuriat : comment; Aspects techniques et pédagogiques de la formation continue dispensée par la FSJES.

 

Video du jour

video

كلية الحقوق بالجديدة تفتح أبوابها لشركائها بالمحيط السوسيو الاقتصادي و القانوني

Service en Ligne

Avis aux étudiants

Accedez en ligne à vos informations:

  • Inscriptions
  • Notes
  • Parcours pédagogique
  • Reversement

consulter en ligne

Nos visiteurs

08058531
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois-ci
Mois dernier
Total
5494
6679
17545
6421414
126217
265231
8058531